fbpx

Payer avec son smartphone va-t-il devenir la norme ?

Au côté des traditionnels moyens de paiement que sont la CB, les espèces et autres titres restaurants, des solutions de paiements alternatives existent. Notamment le paiement avec le mobile. Payer avec son téléphone va-t-il devenir la norme ?

L’appli mobile : l’un des moyens de paiement alternatifs des prochaines années ?

Difficile pour ne pas dire impossible de faire l’impasse sur l’utilisation omniprésente du smartphone des consommateurs dans notre société. Et la restauration n’échappe pas à la règle, en témoigne l’usage en pleine explosion du paiement par mobile des additions via une appli ad hoc. En Suède en effet, la tendance est en plein boom, poussée par Swish, l’appli qui permet de transférer des sommes d’argent entre amis en quelques secondes seulement. Tout est simple : sur une table de plusieurs convives, un seul s’acquitte de l’addition et les autres remboursent leur part grâce à l’appli, en un rien de temps. La solution est tellement efficace qu’elle tend à devenir de plus en plus la norme dans le pays.

Payer avec son téléphone : l’application Lydia

Si Swish permet de transférer des sommes d’argent entre amis, Lydia est une appli mobile qui est 100% pensée pour payer avec son smartphone. Là encore, tout est facile à mettre en place : le client installe l’appli sur son mobile, renseigne ses coordonnées bancaires puis indique le montant de l’addition à payer. Ce dernier n’a plus qu’à scanner le QR code généré par le client pour encaisser le montant de l’addition. Le client n’attend plus sa note, n’a plus besoin de sortir sa carte bancaire ni d’avoir d’espèces sur lui. Au-delà de cet exemple en particulier, proposer aux clients de son restaurant de régler leur addition via une appli mobile va s’imposer comme une nécessité au cours des prochaines années.

Régler la note en crypto-monnaie   

Cela paraît surréaliste pour de nombreuses personnes mais pourtant les crypto-monnaies sont en train de s’imposer comme un des nouveaux moyens de paiement. La preuve en est que des poids lourds du commerce comme Amazon entre autres les acceptent désormais. Si le Bitcoin n’est pas encore accepté en restauration, Paypite – une crypto-monnaie française – a en revanche été pensée justement à cet égard.

Certes il s’agit encore d’une expérimentation grandeur nature puisqu’elle est menée  chez un seul restaurateur de Lille mais il ne fait pas grand doute du fait que l’essai sera concluant et que d’autres professionnels du secteur l’accepteront à court terme. Et là encore, tout est simple pour le client : il scanne un QR Code et sélectionne ensuite le nombre de Paypite qu’il doit envoyer au restaurateur pour payer l’addition.

Du lourd sur le marché du paiement mobile

Apple Pay et Google Pay se développent et multiplient les partenariats avec des banques. L’objectif étant bien entendu de permettre à un maximum de personnes d’être compatibles avec leur solution respective. Paylib, lancée par plusieurs banques françaises, a été créé également dans cette optique.

Concrètement, si vous êtes détenteur d’une de ces trois applications, vous avez simplement à déposer votre smartphone sur le terminal de paiement du commerçant et cela fonctionne alors comme un paiement sans contact !

Payer avec son smartphone prend de plus en plus d’ampleur dans les habitudes de consommation des clients. Il sera à n’en pas douter le paiement de demain. Au restaurant ou ailleurs.

Laisser un commentaire

Fermer le menu